La crise des identités européennes: droits, économies, philosophies

Janvier – Juin 2019

Collège international de philosophie – Istituto italiano per gli studi filosofici

 

Si à partir de 1945, après avoir débuté sa carrière de conseiller diplomatique auprès des institutions économiques internationales, Kojève se transforme en « philosophe du dimanche », ses activités extra-philosophiques ainsi que ses multiples déplacements à travers les cinq continents (Groys 2013) ne l’éloignent guère de l’exercice de la spéculation et, au contraire, demeurent des sources vitales pour sa propre réflexion philosophique.

C’est ainsi que de façon programmatique, l’économie, le droit, la géopolitique se trouvent intégrées au sein de la méditation de Kojève qui, néanmoins, ne cesse pas d’entretenir en même temps un dialogue serré avec le système monumental de la pensée hégélienne et continue à s’interroger sur ce qu’est la philosophie, quelle est sa forme la plus adaptée à ses tâches contemporaines, quelle est l’histoire de la philosophie et quel est le rôle du philosophe à l’aube de la fin de l’histoire.

Afin d’approfondir la fécondité des pistes extra-philosophiques poursuivies philosophiquement par Kojève, le projet s’articulera en cinq séances dont chacune consacrée à une thématique spécifique qui sera abordée et débattue à partir d’une relecture de textes choisis parmi les écrits tardifs de Kojève. Par ailleurs, chaque relecture sera conduite à travers un dialogue/échange entre deux spécialistes du sujet, modéré par les responsables du séminaire.

D’une part, l’opération ainsi proposée de « relire Kojève » ne se veut aucunement apologétique. De l’autre, il ne s’agit pas d’un geste purement commémoratif dicté par la contingence de l’anniversaire de sa mort.

Une telle relecture critique aspire plutôt à discuter et interroger une pratique hétérodoxe de la philosophie qui oblige cette dernière non seulement à déborder ses limites disciplinaires, mais également à assumer sa vocation éminemment pratique pour être à la hauteur de son temps, en poursuivant sa fonction à la fois diagnostique et thérapeutique à l’égard des problèmes complexes du présent. Les méditations développées par Kojève à propos de nombreux sujets et savoirs non-philosophiques seront donc le point de départ pour réfléchir à la possibilité – ainsi qu’à la nécessité – de pratiquer la philosophie au-delà d’elle-même, tâche dont semblent dépendre le destin et le sens de la philosophie contemporaine.

 

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...